Livraison GRATUITE dans toute la France* à partir de 60,00 € d'achats

Le CBD peut-il provoquer des démangeaisons ?

Publié par Bionat CBD le

Le CBD peut-il provoquer des démangeaisons ?

La plupart des experts estiment que le cannabidiol (CBD) présente un excellent profil de sécurité et que le risque d'effets secondaires est minime. Contrairement au THC, un autre cannabinoïde plus connu, le CBD n'a pas d'effet psychoactif et ne fait donc pas planer. Il n'est pas non plus addictif.

D'après un rapport de l'Organisation Mondiale de la Santé présenté par son comité d'experts sur la pharmacodépendance, le CBD est un produit sûr, bien toléré par l'organisme et qui ne présente pas un risque de santé publique. Il ne suscite pas de dépendance et ne risque pas d'entraîner des abus. Le rapport insiste ensuite sur l'énorme potentiel thérapeutique du CBD encore largement inexploré par la recherche scientifique. Il faut préciser que ce rapport porte uniquement sur la consommation récréative de CBD et que l'OMS ne recommande en aucun cas son emploi à des fins médicales. Il mentionne cependant des "preuves préliminaires" qui vont dans le sens de son utilité dans le traitement de maladies graves comme le cancer, la maladie d'Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Malgré toutes ces évaluations positives, certains patients ont signalé avoir ressenti des démangeaisons suite à l'utilisation de l'huile de CBD. Qu'en penser ? Comment savoir si ces démangeaisons viennent bien du CBD ? S'agit-il d'un effet secondaire du CBD ou d'une simple coïncidence ? L’huile CBD provoque des démangeaisons ?

Le CBD et ses effets secondaires potentiels

Connaître son organisme avant d'affirmer que l'huile CBD provoque des démangeaisons

Une des raisons pour lesquelles le cannabidiol (CBD) est devenu si populaire est qu'il provoque généralement très peu d'effets secondaires indésirables.

Une étude sur la sécurité et les effets secondaires du CBD publiée en 2017 a conclu que le CBD avait un profil favorable en le comparant à beaucoup d’autres traitements couramment employés contre les mêmes affections.

Cela dit, le CBD peut néanmoins, dans certains rares cas, avoir des effets secondaires. Il peut notamment provoquer une diminution de l'appétit et des nausées pouvant aller jusqu'aux vomissements, des coups de fatigue et d'autres troubles du sommeil, des diarrhées, une baisse de la pression artérielle, des migraines, des étourdissements, des vertiges et une sensation de bouche sèche. A noter que la plupart de ces effets potentiellement négatifs ne sont que le corollaire d'autres effets positifs qui peuvent être recherchés dans le cadre de certains traitements. Le tout, dans ce cas, est une question de dosage. Les démangeaisons ne font pas partie des effets secondaires potentiels du CDB qui ont été répertoriés.

Au Royaume-Uni, cependant, la Medical and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) qui est l’agence nationale chargée de la réglementation des médicaments et produits médicaux est parvenue à des conclusions différentes. Leur rapport de 2019 fait état d’au moins deux cas d'éruptions cutanées et de démangeaisons après l'utilisation de CBD. Un patient qui avait pris du CBD par voie orale a souffert d'urticaire, une réaction cutanée grave impliquant des rougeurs, des gonflements et des démangeaisons intenses. Un autre qui avait pris du CBD par voie orale et cutanée a également eu des démangeaisons.

Précisons aussi que les autres traitements couramment employés pour les mêmes affections ont des effets secondaires bien plus lourds que le CBD. Ils peuvent notamment provoquer des démangeaisons.

L'explication la plus probable de ces effets indésirables semble être qu’il s’agit d’une réaction allergique au CBD. Quelle est donc la fréquence de ce problème et y a-t-il d'autres symptômes ?

Démangeaisons et autres réactions allergiques possibles au CDB

Les chercheurs ne disposent que de peu d'informations sur les allergies au CDB. Il y a cependant des études sur les allergies au cannabis en général. Une étude effectuée en 2013 par les Annales de l'asthme, des allergies et de l'immunologie a conclu à l’existence de cas d'hypersensibilité, et même d'anaphylaxie après avoir consommé de la marijuana.

L'anaphylaxie ou le choc anaphylactique est une réaction allergique extrême. Elle entraîne un gonflement des voies respiratoires susceptible d’empêcher la personne de respirer. Elle peut même être mortelle. Les autres symptômes connus d'allergie au cannabis sont des maux de gorge, des rhinites, des congestions nasales, des éternuements, l'essoufflement, le gonflement des yeux et des larmoiements. Certaines études suggèrent aussi qu’une forte dose de cannabis pourrait provoquer des crises d'asthme et des bronchites.

Le même rapport ajoute que les employés des installations de transformation du chanvre pourraient connaître des taux plus élevés de problèmes respiratoires. Les auteurs soulignent que la plupart des allergies au cannabis sont dues à l’inhalation (fumée) et à la manipulation directe. La consommation de produits alimentaires est également susceptible de provoquer une réaction allergique.

D’après l'American Academy of Allergy, Asthma, and Immunology (AAAAI), une allergie peut se développer en raison de "l'inhalation, de la fumée, du toucher et de la consommation de marijuana". L’agence précise que le simple fait de toucher la plante peut provoquer des éruptions cutanées, de l'urticaire et des gonflements chez les personnes sensibles.

Etant donné que le CBD provient de plantes de cannabis, on peut raisonnablement supposer que les personnes allergiques au cannabis le sont également au CBD. Des recherches supplémentaires sont cependant requises afin de déterminer le nombre de personnes allergiques au CBD et dans quelle mesure elles le sont.

En cas de suspicion d’allergie, interrompez immédiatement votre consommation et consultez votre médecin. Certains symptômes allergiques peuvent être traités à l’aide d’antihistaminiques et de décongestionnants nasaux.

Le CBD peut-il provoquer une éruption cutanée ?

L'huile CBD provoque des démangeaisons - Connaître la composition des produits permet d'éviter les allergies

Comme nous l'avons déjà mentionné, des rapports isolés ont fait état d'éruptions cutanées causées par le CBD. Cet effet secondaire est peut-être plus fréquent avec une forme particulière de CBD connue sous le nom d'Epidiolex.

L'Epidiolex est le seul médicament à base de CBD à être pleinement approuvé par les autorités compétentes pour le traitement de deux formes rares et graves d’épilepsie. C'est pourquoi les scientifiques l'ont rigoureusement testé, tant pour ses bienfaits potentiels que pour ses effets secondaires. Les informations de prescription du médicament mentionnent les éruptions cutanées comme un des effets secondaires les plus fréquents de l'Epidiolex.

Il est également indiqué que le médicament est susceptible de causer des crises de foie, dont un des symptômes est la démangeaison. Ses autres symptômes sont une baisse d’appétit, des nausées, des vomissements, la fièvre, la fatigue, la jaunisse (jaunissement de la peau et des yeux), des traces de sang dans l’urine et des douleurs dans la région abdominale supérieure droite. Toute personne qui ressent ces effets secondaires après avoir pris de l'Epidiolex ou une autre forme de CBD doit immédiatement consulter un médecin.

Le CBD peut-il provoquer des démangeaisons oculaires ?

Les démangeaisons oculaires sont un symptôme allergique courant. Les allergies au pollen provoquent souvent des rougeurs, des larmoiements et des démangeaisons. Par conséquent, une personne en contact avec du pollen de cannabis ou de chanvre pourrait ressentir ces effets.

Les consommateurs réguliers de marijuana peuvent manifester, à terme, les effets secondaires révélateurs que sont les yeux rouges ou injectés de sang. Cependant, cela n'est pas dû au CBD, mais au THC, un autre cannabinoïde à l’origine des effets psychoactifs du cannabis.

Le THC provoque la relaxation et l'élargissement des vaisseaux sanguins, d’où le rougeoiement des yeux. Certains spécialistes pensent que pour cette raison, la marijuana pourrait être un traitement utile contre le glaucome.

Les produits à base de CBD contenant également du THC pourraient théoriquement provoquer cette réaction, mais c'est très improbable étant donné que la dose de THC est généralement très faible.

Nous n'avons trouvé aucun rapport fiable faisant état de démangeaisons oculaires provoquées par le CBD, mais cela ne veut pas dire que c'est impossible. Si vous avez fait cette expérience, faites-le-nous savoir dans les commentaires à la fin de cet article.

CDB et démangeaisons : Le problème ou la solution ?

CDB et démangeaisons : le problème ou la solution ?

Bien que certaines personnes aient éprouvé des démangeaisons après avoir consommé du CBD, cette réaction ne concerne qu'une minorité d'utilisateurs. En fait, certaines recherches suggèrent que le CBD pourrait être un traitement efficace contre les démangeaisons causées par les affections cutanées comme le psoriasis et la dermatite.

Le CBD interagit avec le système endocannabinoïde (SEC), un système de communication interne à l’organisme, présent dans la plupart des tissus, y compris la peau. Les experts pensent qu'il régule la croissance et le développement des cellules de la peau et influence leur fonction immunitaire.

Le système endocannabinoïde est également présent dans les terminaisons nerveuses de la peau et joue un rôle dans la perception sensorielle, y compris la douleur et les démangeaisons. Ces effets sont sous le contrôle de nombreux récepteurs cellulaires, dont les récepteurs cannabinoïdes (CB1 et CB2). Ces récepteurs deviennent actifs lorsqu'ils se lient à des substances chimiques appelées endocannabinoïdes que notre corps produit naturellement.

Il semble que le principal effet du CBD consiste à augmenter le niveau de ces endocannabinoïdes pour améliorer le fonctionnement du SEC. Cela impliquerait que le CDB serait plus susceptible de soulager les démangeaisons que de les provoquer.

Une étude publiée en 2006 par le journal allemand Der Hautarzt a testé un composé appelé N-palmitoyl éthanolamine sur 22 patients souffrant de démangeaisons dues à diverses affections cutanées. Ce produit chimique est un agoniste cannabinoïde, ce qui signifie qu'il stimule les récepteurs du système de coagulation de l'éthanol. Sur les 22 participants, 14 ont constaté une réduction des démangeaisons. La réduction moyenne était de 86,4 %, un taux assez impressionnant.

Malheureusement, cette étude a été effectuée sur un échantillon très restreint si bien que des recherches supplémentaires sont requises pour confirmer ces résultats de manière concluante. Cependant, ces résultats préliminaires suggèrent qu'à moins d'être allergique au CBD, le composé est plus susceptible d'intervenir en tant que solution aux démangeaisons que comme leur cause.

Grâce à ses vertus anti-inflammatoires, le CBD est également très efficace pour traiter les démangeaisons dues à des piqûres de moustiques ou d’autres insectes. Pour cela, vous pouvez soit appliquer quelques gouttes d’huile de CBD, habituellement consommée par voie orale sur la piqûre avant de la laisser reposer. Mieux, vous pouvez utiliser un produit spécialement conçu pour une application cutanée. Grâce au CBD, la démangeaison cessera en quelques minutes.

Conclusion

Il semble que le CBD puisse effectivement provoquer des démangeaisons chez un petit nombre de consommateurs. Cette réaction est très probablement le résultat d'une allergie ou d'une sensibilité particulière au CBD ou à d'autres composants du produit. C’est le cas particulièrement avec les produits à application cutanée qui contiennent une variété de composants susceptibles d’irriter la peau.

Nous conseillons à toute personne qui envisage d'utiliser des crèmes cutanées à base de CBD de choisir un produit ne contenant qu’un petit nombre d’ingrédients entièrement naturels. Cette précaution est particulièrement importante si vous avez une peau sensible ou si vous souffrez déjà d'autres allergies.

Comme toujours, nous vous recommandons de n'acheter vos produits à base de CBD qu'auprès des marques réputées qui publient des rapports provenant de laboratoires tiers sur leur site web. Les produits non issus de l'agriculture biologique et qui n'ont pas été testés sont susceptibles de contenir des contaminants et d’augmenter ainsi le risque de réactions indésirables comme les démangeaisons.

Rappelons également que la fabrication de CBD est autorisée en France à partir de plantes contenant moins de 0,2% de THC. La loi de l’Union Européenne fixe ce seuil à 0,3%. Le produit final ne doit contenir aucune trace de THC.

Enfin, si vous ressentez des démangeaisons après avoir consommé un produit à base de CBD, nous vous conseillons de cesser immédiatement le traitement. Prenez ensuite rendez-vous avec un médecin qui pourra effectuer des tests complémentaires et vous conseiller.

 

Notre recommandation d'huile biologique BIONAT CBD : 

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.