Livraison GRATUITE à partir de 60,00 € d'achats

Les Français connaissent encore très peu le CBD, selon une enquête exclusive

Publié par Bionat CBD le

Les Français connaissent encore très peu le CBD, selon une enquête exclusive

Une enquête Yougov du magazine "Le HuffPost" montre que la plupart des Français ne savent pas exactement ce qu'est le CBD. Et le peuple est en désaccord sur l'interdiction ou la légalisation du cannabidiol.


Cannabis - Alors que la France continue d'être le champion européen de la consommation de cannabis, le gouvernement entend interdire la vente de fleurs et de feuilles de cannabis contenant du CBD, une molécule non psychotrope du cannabis. Dans le dernier rebondissement jusqu'à présent, le Conseil d'État a annoncé le 24 janvier que l'interdiction gouvernementale était nulle. Elle a donc été invalidé pour le grand plaisir des consommateurs, adeptes des bienfaits du CBD et tous les professionnels du secteur "cannabis thérapeutique."

Si l'industrie française du CBD et les français utilisant le cannabidiol au quotidien crient victoire après avoir remporté la bataille, l'enquête menée  quelques jours plus tard pour le HuffPost, montre que la notoriété de la molécule reste assez secrète. Car si la grande majorité des Français (78%) en ont entendu parler, moins de la moitié (47%) déclarent savoir exactement de quoi il s'agit.

 

Très peu de français ont testé le CBD

20% des Français interrogés n'en avaient jamais entendu parler, passant à 30% chez les 55 ans et plus, malgré sa popularité grandissante dans l'industrie cosmétique et les vertus relaxantes et anti-inflammatoires qui l'entouraient. En plus de cela, cette enquête publique montre que très peu d'adultes ont déjà testé le CBD. Parmi ceux qui ont dit savoir de quoi il s'agissait, seuls 16 % ont déclaré en avoir consommé (dont les 5 % qui en consommaient régulièrement). Plus d'hommes vivent hors d'Ile-de-France (19% en ont pris contre 13% de femmes) (seulement 12% des Franciliens en ont pris).
L'enquête a également révélé que le CBD est principalement consommé sous forme d'infusions et de tisanes (32%), de cigarettes ou de joints  (32%) et d'huiles (32%). Viennent ensuite les e-cigarettes (18%), les confiseries, dont les bonbons ou les chewing-gums (16%), les cosmétiques (9%) et les gélules (8%).

20% des consommateurs interrogés ont opté pour une alternative au THC, une molécule psychoactive du cannabis - cependant, le gouvernement et le ministre de l'intérieur Gérald Darmanin étaient moins optimistes sur le CBD, et ils voulaient le limiter les feuilles et fleurs.


Interdire le CBD ? Le dilème français...

C'est quasiment match nul quant on pose la question de légaliser ou interdire le CBD : plus d'un tiers du peuple (37% des personnes interrogées) l'approuvent et 38 % la rejettent, ce qui montre un énorme clivage parmi les Français. Par exemple chez les militants de la LREM, 35 % des partisans étaient d'accord avec l'exécutif, mais 37 % désapprouvaient.

Sans surprise, nous avons trouvé une majorité de Français opposés à la restriction des ventes de CBD, dans l'électorat de gauche. La plupart  des personnes proches du PS (52%) s'opposent à la volonté du gouvernement, avec seulement 30% en sa faveur. Pour les IFD, 44 % s'opposent aux restrictions (28 % soutiennent).

À droite et à l'extrême droite, les répondants sont favorables à la restriction des ventes de CBD. Ils sont d'accord à 47% dans LR (26% désapprouvent) et 42% dans Rassemblement national (32% désapprouvent).

Parmi les répondants âgés de 18 à 34 ans, 40 % sont d'accord avec la position du gouvernement et 39 % s'y opposent. Le ratio s'est inversé chez les 35-54 ans, dont la plupart se sont opposés à la restriction des ventes de CBD (40 % contre 35 %). Parmi les 55 ans et plus, 36 % sont favorables à la restriction des ventes de CBD, tandis que 36 % s'y opposent. Enfin, 36 % des femmes et 38 % des hommes interrogés sont d'accord avec le gouvernement. Ils désapprouvent à 36% et 40% respectivement.
Bref, les avis divergent mais sont très proches dans les statistiques.
Une info qui n'aidera pas nos dirigeants à l'ouverture complètement de la culture et de l'usage du cannabis contenant de faible dose de THC.

Du 31 janvier au 1er février 2022, 1 038 personnes représentant la population nationale âgée de 18 ans et plus ont été interrogées selon la méthode du panel représentatif.

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.

Bionat CBD