Livraison GRATUITE dans toute la France* à partir de 60,00 € d'achats

Combien de temps le CBD reste-t-il dans votre système ?

Publié par Bionat CBD le

Combien de temps le CBD reste-t-il dans votre système ?

Que vous soyez un consommateur occasionnel ou régulier de CBD, vous vous êtes certainement déjà demandé combien de temps il fallait à votre organisme pour absorber et éliminer le CBD consommé ? La réponse à cette question varie en fonction de plusieurs facteurs. De plus, l'effet CBD varie d'une personne à une autre. 


En moyenne, le CBD reste dans l’organisme pendant 2 à 5 jours, mais cette fourchette varie en fonction des personnes. Chez les consommateurs réguliers, le CBD peut rester présent dans leur organisme pendant plusieurs semaines. En effet, avec le temps, le CBD, s’il n’est pas entièrement éliminé après chaque consommation, s’accumule dans le sang et les tissus gras.


Ce que dit la science

Effet CBD - La science est claire à ce sujet

Une étude portant sur 14 personnes atteintes de la maladie de Huntington, a été publiée dans Pharmacology, Biochemistry, and Behavior. Les participants à l’étude se sont vus administrer par voie orale une très forte dose de CBD (10 mg / kg / jour, soit environ 700 mg / jour), sur une durée de six semaines. Une semaine après l’arrêt du traitement, le niveau de CBD dans leur organisme est tombé à environ 1,5 mg / mL en moyenne. Encore une semaine après, le CBD était quasi indétectable.


Cette étude a permis de découvrir que la demi-vie d’une telle quantité de CBD, c’est-à-dire le temps requis pour l’élimination de la moitié de la dose initiale d’un produit, est de 2 à 5 jours environ. Le principe de fonctionnement de la demi-vie implique qu’il faudra à chaque fois cette même durée de temps pour éliminer environ la moitié de la quantité restante du produit. Par exemple, avec une demi-vie de 3 heures pour une prise initiale de 10 mg, il restera 5 mg après 3 heures de temps, 2,5 mg après 6 heures, etc.


Pour ce qui est des doses plus faibles, une étude publiée dans Therapeutic Drug Monitoring a révélé qu’une quantité de 1,35 mg de CBD et 2,5 mg de THC ne demeurait détectable dans le sang que pendant environ 6 heures après la prise.


Quels sont les facteurs qui influent sur la durée de séjour du CBD dans l’organisme ? 

 

Effet CBD - Plusieurs facteurs influencent son fonctionnement

 

La durée pendant laquelle le CBD reste présent dans l’organisme dépend de plusieurs facteurs. Le canal d’évacuation principal est l’urine, d’autres canaux secondaires sont les reins et le système lymphatique.


La quantité employée

Comme pour la plupart des substances, plus la dose est élevée, plus le CBD restera longtemps dans votre organisme. Ici, il faut prendre en compte à la fois le taux de CBD présent dans le produit et la quantité de produit consommée.


La fréquence d'utilisation

La fréquence d’utilisation influe également sur la durée de séjour du CBD dans l’organisme. En cas de consommation régulière de CBD, celui-ci s'accumule dans l’organisme au fil du temps. C'est pourquoi, il est recommandé de commencer par tester le produit pendant au moins une semaine pour voir s'il est efficace. Si vous ne l'utilisez qu'occasionnellement, votre organisme s’en débarrassera plus rapidement.


Les spécificités de chaque corps

Le corps de chacun est différent et les substances comme le CBD affectent différemment chaque organisme. Même avec la même quantité, la même fréquence et le même mode d’administration, les effets du CBD, de même que sa durée d’élimination de l’organisme, varient en fonction de la personne. Le sexe, l’âge, le poids, l'indice de masse corporelle (IMC), la teneur en eau et le métabolisme ne sont que quelques-uns des éléments qui peuvent influer sur la durée de séjour du CBD dans votre organisme.


L’alimentation

Ce que vous mangez, la quantité que vous mangez et le moment de vos repas ont de l'importance. Si vous prenez du CBD l'estomac vide, il sera métabolisé et éliminé plus rapidement que si vous en prenez l'estomac plein, ce qui ralentit sa digestion.


Le mode d'administration

Il y a plusieurs manières de consommer du CBD. La méthode employée affecte l'ensemble du cycle de consommation du CBD, de l'apparition et de la durée des effets à la persistance de sa présence dans votre organisme.


Voici une brève description du mécanisme des principaux modes de fonctionnement du CBD :

  • Par voie orale : l’huile, les pilules et les produits alimentaires à base de CBD doivent d’abord être digérés afin de permettre aux cannabinoïdes de commencer à faire effet. Avant de pénétrer dans le sang, le CBD doit d’abord passer par les intestins, puis par le foie. Par conséquent, les effets mettent généralement 30 minutes, voire parfois plus, à se manifester. Les effets du CBD consommé par voie orale mettent du temps avant de commencer à se faire sentir, mais peuvent durer ensuite plusieurs heures. Ensuite, le CBD est éliminé en quelques heures ou en quelques jours, par le système lymphatique et par les reins. La demi-vie du CBD consommé par voie orale est de 2 à 3 heures.
  • Par voie sublinguale : les cannabinoïdes contenus dans l’huile de CBD versée au goutte à goutte sous la langue sont immédiatement absorbés par les muqueuses et les vaisseaux capillaires contenus dans la bouche et se retrouvent donc très vite intégrés à la circulation sanguine. Les effets se font donc ressentir en à peine quelques minutes, mais ils prennent fin assez rapidement aussi. Le CBD est ensuite rapidement éliminé par l’urine. La demi-vie du CBD consommé par voie sublinguale est de 1 à 10 heures.
  • Par inhalation : l’inhalation, en fumant ou vapotant le produit, est le mode d’absorption le plus rapide de tous : le CBD est directement transféré dans le sang par les poumons. Il est absorbé rapidement, mais ses effets sont moins durables qu’avec les autres méthodes citées précédemment. Comme pour la voie sublinguale, l’élimination se fait par l’urine. La demi-vie du CBD inhalé est de 1 à 2 heures pour une consommation de 20 mg.
  • Par application cutanée : le CBD contenu dans les crèmes et lotions appliquées sur la peau n'est généralement pas absorbé par le sang : avant que cela ne soit possible, il doit d’abord traverser tout l’épiderme, constitué de sept couches superposées. Il arrive cependant assez rarement qu’une infime quantité parvienne jusque dans la circulation sanguine. Le plus souvent, le CBD pris par application cutanée est absorbé directement par la peau et s’accumule dans la glande sébacée, une glande intradermique qui sécrète le sébum, où il agit sur les cellules de cette glande, appelées sébocytes. Pour cette raison, les effets apaisants et anti-inflammatoires ne se répandent pas dans tout le corps, mais restent localisés sur le lieu d’application. L’absorption par voie cutanée est lente et les effets mettent de 30 à 45 minutes à se manifester. Le CBD absorbé par la peau est entièrement éliminé en quelques heures.

Combien de temps faut-il avant que les effets ne se fassent sentir ?

Cela varie en fonction des mêmes facteurs qui influencent la durée de séjour du CBD dans votre organisme. Pour plus de détails sur le temps d’absorption en fonction de la méthode d’application, voir ci-dessus.


Combien de temps les effets durent-ils ?

Là encore, tout dépend de votre corps, de la quantité consommée et de la méthode de consommation, mais d’une manière générale, les effets de la CBD peuvent durer de 2 à 6 heures. En fonction de la gravité du mal à traiter, il peut être préférable de choisir un mode d’administration permettant une durée prolongée des effets, afin d’améliorer l’efficacité du traitement. Pour plus de détails sur la durée des effets en fonction de la méthode d’application, voir ci-dessus.


Pendant combien de temps le CBD est-il détectable dans l’urine ?

Il n’y a que peu d’études portant sur la durée pendant laquelle le CBD peut être détecté dans l’urine. Dans le cadre d’une étude effectuée en 2016, par une équipe de chercheurs du Pacific Toxicology Laboratories, basé à Chatsworth, en Californie, un échantillon de 15 personnes s’est vu administrer une diversité de produits à base de cannabis riches en CBD. Un test urinaire effectué deux heures après s’est avéré positif au CBD et au THC pour 14 participants sur 15. Ensuite, le suivi d’un des participants a permis de découvrir qu’à peine 24 heures après l’administration, le CBD n’était plus détectable dans l’urine.


Le CBD peut-il interagir avec d’autres médicaments ?

Oui, l’interaction du CBD avec d’autres médicaments pris simultanément peut prolonger le temps d’élimination, sans que cela n’ait d’autres conséquences sur votre santé. D’ailleurs, le tout premier effet pharmacologique du CBD à avoir jamais été observé était une interaction avec un autre médicament.


Le CBD agit comme un inhibiteur des enzymes CYP450, par conséquent susceptible d’interférer avec le métabolisme d’autres médicaments. Une étude portant sur les interactions potentielles entre un spray de THC/CBD et les inducteurs et inhibiteurs du CYP450, effectuée sur des sujets masculins en bonne santé, a montré que les inducteurs de CYP3A4, une enzyme présente dans le métabolisme du CBD, réduisent d’une manière significative la concentration plasmatique maximale du CBD, tandis que les inhibiteurs de la même enzyme augmentent très fortement cette même concentration plasmatique maximale, qui est presque doublée.


En cas de doute, consultez votre médecin pour vous renseigner sur la compatibilité du CBD avec les traitements médicamenteux que vous prenez déjà.


Le CBD est-il détectable lors d'un test de dépistage de drogue ?

Effet CBD - Le CBD est efficace en traitement complémentaire

D’une manière générale, le CBD n'apparaît pas lors d'un test de dépistage de drogue, qu’il soit urinaire ou salivaire. Cependant, si votre produit contient du THC, celui-ci apparaîtra. Le THC est le principal ingrédient actif de la marijuana, qui est responsable de l'effet psychoactif.


Certains produits à base de CBD contiennent des quantités plus ou moins grandes de THC. Selon la composition et la qualité du produit, vous pourriez obtenir un résultat positif à un test de dépistage de drogue.


Si vous êtes préoccupé par la teneur en THC des produits à base de CBD que vous consommez, faites attention au type de produits que vous choisissez. Voici une brève description des différents types de produits existants :


  • Le CBD à spectre complet : les extraits de CBD à spectre complet contiennent tous les composés naturels de la plante dont ils sont extraits, y compris le THC. Le CBD à spectre complet dérivé du chanvre, plutôt que de la marijuana, ne contient que de très petites quantités de THC.
  • Le CBD à spectre large : les extraits de CBD à spectre large sont produits de la même manière que le CBD à spectre complet, puis soumis à un processus d'élimination du THC.
  • L’isolat de CBD : ne contient que du CBD à l’état pur.

A noter qu’en France, seule la fabrication de CBD à partir de plantes contenant moins de 0,2% de THC est légale. La loi de l’Union Européenne fixe ce seuil à 0,3%. Enfin, pour être autorisés à la vente en France, les produits finaux ne doivent plus contenir la moindre trace de THC, ce qui exclut donc le CBD à spectre complet.


Y a-t-il des méthodes permettant d’accélérer l’élimination de CDB ?

Dans les milieux des consommateurs réguliers de cannabis, circulent de nombreuses astuces censées permettre d’éliminer rapidement les traces de THC présentes dans le sang et l’urine, afin d’échapper aux tests de dépistage. Les plus courantes sont de boire une grande quantité d’eau afin de “purger” son urine, de faire beaucoup de sport, de manger de la viande rouge, etc. Malheureusement, aucune étude scientifique n’a jamais confirmé l’efficacité de ces méthodes. D’ailleurs, même si elles sont effectivement efficaces pour éliminer le THC, rien ne prouve qu’elles fonctionneraient aussi pour le CDB.


Et en cas d'allaitement ?

La consommation de CBD pendant l'allaitement n'est pas recommandée,  en raison de l'absence de recherches approfondies sur les effets du CBD sur les bébés allaités. Jusqu’ici, nous savons seulement qu'une partie du CBD présent dans le corps de la mère est transférée au bébé par le lait maternel. Si vous prévoyez d'allaiter à l'avenir, évitez d'utiliser du CBD pendant au moins une semaine avant le début de l’allaitement.


Certains produits à base de CBD (en principe illégaux) peuvent également contenir du THC et d'autres substances susceptibles de présenter des risques pour un bébé allaité.


De plus amples recherches sont en cours, mais jusqu'à ce que les experts en sachent plus, il est préférable d’éviter la consommation de CBD pendant la grossesse ou l'allaitement.

 

Notre recommandation d'huile biologique BIONAT CBD : 

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant leur publication.